Le mot du coach Ut4M : Février 2016

Bonjours à tous,

Le mois de janvier vient de se terminer. Pour ceux qui ont opté pour les formats Challenge, Masters, ou Xtrem, vous devez donc en théorie avoir planifié vos différentes échéances jusqu’à notre principal rendez-vous de fin août (voir conseils de janvier).

Février marquera la fin du travail de vitesse, mais vous pouvez encore poursuivre ce travail spécifique jusqu’à la fin du mois.

Malgré tout, vous pouvez commencer à augmenter légèrement une sortie en endurance fondamentale (footing à allure très confortable), en portant la durée à 1h30 / 1h45. Il y a encore largement le temps sur les mois à venir pour augmenter cette durée.

De mon point de vue, même si l’UT4M constitue pour tout le monde une très longue distance et que l’on peut avoir l’impression de ne jamais faire suffisamment de volume, tant l’objectif semble long, il est important de ne pas tomber trop tôt dans le volume… En effet, débuter trop tôt les sorties très longues pourrait avoir des effets négatifs sur la motivation pour l’objectif. Le risque serait entre autre de n’avoir plus trop envie de faire de longues sorties lorsqu’il faudra vraiment réaliser du volume.

Sur février, il peut être intéressant de valider ce travail de vitesse hivernal par une compétition courte et roulante (entre 10 et 25km maxi). Cela peut aussi se faire sur début mars, car parfois le calendrier de février est assez peu fourni.

Lorsque vous aurez valider votre période de vitesse, prévoyez une semaine bien allégée, en privilégiant le vélo ou la piscine. Cette semaine vous permettra de bien assimiler votre travail de vitesse et vous serez dans de meilleures dispositions pour attaquer la suite de votre préparation.

Sur ce mois de février, ne négligez pas les exercices de renforcement musculaire. Bien sûr, il faut travailler le bas du corps avec des exercices comme les squats ou les fentes, mais n’oubliez pas la ceinture abdominale, car elle vous permettra d’optimiser votre posture de course, et donc d’être plus économique. Egalement, cela participe à la prévention de certaines blessures. Pour ce travail sur la ceinture abdominale, misez sur le gainage, mais en y ajoutant si possible de l’instabilité, ce sera plus efficace et plus adapté à la course à pieds où le corps est sans cesse en instabilité. Faites donc du gainage avec moins d’appuis (appuis sur un avant-bras et le pied opposé, puis inversez bien sûr) ou en mouvement en passant successivement des positions pompes aux appuis sur les avant-bras.

Enfin, même si l’échéance est encore lointaine, commencez à étudier le règlement de votre course et en particulier l’équipement obligatoire et/ou conseillé. C’est important de commencer à réfléchir à ce qui vous conviendrait pour prendre le temps de bien choisir (textile, chaussures, sac…). De plus, on est encore en période de soldes, donc autant regarder s’il n’y a quelques affaires à faire.

Très bons entrainements à tous.

Rémy MARCEL
www.remymarcel.fr
www.facebook.com/remy.marcel2

Comments are closed.