Ville de Grenoble

Description

Quelle que soit la route suivie, l’arrivée à Grenoble est inévitablement marquée par la présence des montagnes. Où qu’il se pose, le regard glisse le long des crêtes du Vercors, de la Chartreuse et de Belledonne, et s’amuse à rebondir d’un sommet à l’autre en essayant de deviner leur nom… La ville, qui a choisi il y a près de deux mille ans un point de franchissement de l’Isère pour s’installer, a tissé au fil des siècles des relations étroites et parfois tumultueuses avec son environnement alpestre. Elle y a puisé de nombreuses ressources (houille blanche, or blanc…) qui en ont fait un siège reconnu de l’innovation scientifique et industrielle, très prisé pour son cadre paysager et les possibilités de loisirs de pleine nature qu’elle offre à ses portes.

Grenoble ne se réduit pas à ses montagnes et à son dynamisme économique et universitaire. Ville d’histoire, avec des vestiges uniques des premières heures de la chrétienté et un patrimoine architectural traversant toutes les époques, elle offre aussi aux amateurs d’art des lieux et des rendez-vous à ne pas manquer :

musées, spectacles, festivals…

Enfin, Grenoble dispense aussi à ceux qui en sont friands le plaisir de flâner sur les pas de Stendhal ou du connétable de Lesdiguières, au hasard des rues, des places, des jardins, au sommet de la Bastille, à pied, à vélo ou en téléphérique, en prenant le temps de faire terrasse ou de goûter à la gastronomie dauphinoise, remise au goût du jour par de nombreuses tables…

Où commencer la visite de Grenoble !

Par la Bastille, un musée, le cœur historique… ?

Visites guidées, hébergements, découvertes et bons plans, à Grenoble et au delà, pour tous les publics et toutes les bourses : l’Office de Tourisme vous concocte un programme sur mesure en fonction de vos envies !

http://www.grenoble-tourisme.com

infos : 04 76 42 41 41

welcome@grenoble-tourisme.com

Le Y grenoblois

Le « Y » est le nom donné au site de la confluence des deux rivières, l’Isère et le Drac, sur lequel l’agglomération grenobloise s’est développée.

Celle-ci, communément appelée la Métro, regroupe 28 communes et quelque 400 000 habitants. Entre Vercors, Belledonne et Chartreuse, la métropole grenobloise remonte ainsi jusque sur les versants des massifs qui l’entourent, laissant la moitié de sa superficie à la forêt.

C’est aussi le deuxième pôle français de recherche scientifique, après la région Île-de-France.

Carte