21 | 24 JUILLET 2022 Hydratation

Quels que soient les parcours choisis par les coureurs, de 20 à 170km, l’hydratation est primordiale. En juillet, au cœur de l’été, il peut faire très chaud et plus les distances sont longues, plus une bonne hydratation aide à la performance et une récupération optimale.

Hydratation

ST YORRE IDEALE POUR LE SPORT

 

Pourquoi boire ST YORRE quand on fait du sport ?

Qui plus est, le sportif transpire ! Sa sueur provient de son milieu extracellulaire et ressemble sans surprise à l’eau de mer ! Voilà qui vous rappelle le gout salé de la sueur qui perle sur vos joues. Voilà qui vous rappelle vos yeux qui piquent quand elle coule depuis votre front … un peu comme lorsque vous plongez dans l’océan ! 

Une eau comme ST YORRE richement minéralisée est vivement recommandée pour compenser les pertes sudorales du sportif ! D’ailleurs, il faut noter que l’Auvergne, le berceau de l’eau de ST YORRE, était recouverte par la mer pendant l’Aire Primaire de – 500 à – 350 millions d’années. 

 

ST YORRE pour remplacer le sodium de la sueur ! 

Un litre de sueur contient environ 1 gramme de sodium. Selon les conditions climatiques et la ventilation, un sportif perd de 0,5 à 3 litres de sueur soit 0,5 à 3 grammes de sodium par heure d’entraînement. 


LA SUEUR EST SALEE ET RESSEMBLE A L’EAU DE MER, IL FAUT REMPLACER LE SODIUM PERDU

Le déficit en sodium au cours de l’exercice est à l’origine d’un drame physiologique appelée « hyponatrémie d’effort ». Si l’athlète boit en abondance de l’eau peu minéralisée, si le sodium perdu par la transpiration n’est pas remplacé, le sang se dilue. L’eau accumulée dans les vaisseaux ne tarde pas à être attirée dans les cellules dont le milieu est plus concentré. On parle d’hyperhydratation intracellulaire par effet osmotique. 

Décidément, le sodium, ce minéral marin qui baigne nos cellules, se révèle crucial à la vie ! ST YORRE et ses 1,7 grammes de sodium par litre sont les bienvenus pour optimiser la performance et la récupération des efforts prolongés ! Il faut maintenir puis refaire les stocks en minéraux et en eau !

 

ST YORRE et fruits, le cocktail magique ! 

Pour information il faut ajouter un gramme de sodium par litre de sueur perdue en plus des apports nutritionnels conseillés 


LE SECRET : ASSOCIER ST YORRE ET VEGETAUX 

Il se révèle probablement plus intéressant que les boissons de l’effort pour plusieurs raisons. A l’inverse ST YORRE et jus de fruits profitent de constituants holistiques proches d’un milieu extra et intracellulaire. Si le sucre des jus de fruits a été récemment vilipendé par les nutritionnistes, il n’en est pas de même autour de l’effort ou leur vitesse d’assimilation devient un avantage ! C’est vrai, à distance de l’exercice, ces glucides rapides sont transformés expressément en graisses. Avant une compétition, alors que le dernier repas solide a été ingéré il y a plus de 3 heures, ST YORRE et jus de fruits peuvent constituer la « ration d’attente ». Voilà qui évite au foie ne perdre trop de sucre à force de réguler la taux sanguin de glucose. Voilà qui évite une déshydratation insidieuse et permet de partir avec un bon stock d’eau extracellulaire destinée à produire de la sueur. 


ST YORRE ET JUS DE FRUITS AVANT, PENDANT ET APRES L’EFFORT 

Pendant le sport, il apporte régulièrement une bonne part de l’énergie nécessaire à la contraction musculaire évitant l’épuisement des réserves et l’hypoglycémie. Dans ces circonstances, il est d’usage d’utiliser le jus de raison ou de pomme bien toléré sur le plan digestif à raison d’un 1 / 8 pour 7 / 8 de ST YORRE. Selon la tolérance de chacun, il est possible de secouer un peu ST YORRE avant préparation afin d’atténuer sa pétillance. Après l’entraînement, ST YORRE et jus de fruits favorisent l’assimilation rapide des sucres et la reconstitution des stocks au cours de la période idéale appelée « fenêtre métabolique ». Cette fois, chacun pourra se faire plaisir avec le jus de fruits de son choix mais la prudence reste de mise avec les agrumes dont le sorbitol accélère nettement le transit d’un tube digestif déjà malmené par l’exercice long ou intense. 


ST YORRE, LEGUMES, CRUDITES ET FRUITS EN ABONDANCE DANS LES REPAS SPORTIFS 

Au cours des repas équilibrés bien adaptés aux sportifs, on imagine une ration à haute densité nutritionnelle incluant de l’eau plate et de la ST YORRE associée à de larges assiettes de légumes ou de crudités variées et colorées suivies de grandes salades de fruits de saison !

 

ST YORRE pour tamponner l’acidité de l’effort !

Il s’agit « d’oxygénation » ou « d’aérobie » quand l’oxygène est suffisamment disponible pour fournir l’énergie nécessaire à l’exercice en cours. Dans ces circonstances, le sportif est en aisance. Il s’agit de « fermentation » ou « d’anaérobie » pour compléter la production d’énergie quand l’oxygène vient à manquer à l’occasion d’un exercice plus intense. 


L’ESSOUFFLEMENT CARACTERISE L’ACIDIFICATION DU CORPS  

Dans ces conditions, l’essoufflement s’installe de façon croissante et la production d’acide lactique augmente. 


L’ACIDE BLOQUE LA PRODUCTION D’ENERGIE ET LIMITE L’EFFORT 

Ainsi, l’acide se fixe sur les récepteurs nerveux de la douleur et provoque des brûlures musculaires. Il inhibe la disponibilité du sucre et surtout des graisses, bloquant même l’accès aux réserves nécessaires à une harmonieuse « combustion ».  Il enclenche une couteuse hyperventilation destinée à tamponner l’acidité. C’est là que ST YORRE entre en action ! C’est là qu’une petite réaction chimique est incontournable ! ST YORRE est très riche en bicarbonate ou HCO3-. Ce dernier est également la molécule anti acide naturelle ou « substance tampon » du corps humain. Et, associée à l’acide, il se transforme en eau et gaz carbonique. 


HCO3-   +    H+   ->   H2O   + CO2

Le gaz carbonique est alors éliminé par voie respiratoire grâce à l’essoufflement. Bref, le bicarbonate tamponne l’acidité qui freine l’effort intense ! Pendant l’exercice, il réduit la pénibilité et permet de poursuivre à plus haute intensité. Une étude a montré l’amélioration de l’endurance musculaire après ingestion de ST YORRE.


ST YORRE TAMPONNE L’ACIDITE DE L’EFFORT 


ST YORRE AUGMENTE L’ENDURANCE MUSCULAIRE


ST YORRE FAVORISE LA RECONSTITUTION DES SYSTEMES TAMPONS 

Après l’activité, il facilite la restauration du stock de bicarbonate consommé par l’hyperventilation. Il soulage le rein qui doit classiquement assurer cette mission. Cet organe peut alors se consacrer plus aisément à la filtration des déchets produits au cours de l’exercice. De surcroît, cet effet tampon se propage jusqu’au cœur des cellules réduisant la dénaturation des protéines en milieu trop acide ! Et, pour mémoire, rappelez-vous que le caillage des protéines du lait lors de la fermentation des yaourts est produit par l’acide lactique … d’où son étymologie !

 

En bref, en pratique

ST YORRE pour compenser les pertes minérales sudorales notamment en sodium ! 

ST YORRE pour tamponner l’acidité qui bloque la poursuite de l’effort intense

ST YORRE 7 / 8 + jus de raisin 1 / 8, à petites gorgées, comme « ration d’attente » avant une compétition

ST YORRE 7 / 8 … un peu dégazéifiée si nécessaire … + jus de pomme 1 / 8, 3 à 4 gorgées, toutes les 15 à 30 minutes pendant l’effort.  

ST YORRE et jus de fruits variés dans les 2 heures suivant l’effort à raison d’un volume correspondant à 1,5 fois la déshydratation au cours de l’effort correspondant à la perte de poids. 

ST YORRE et eau plate lors des repas équilibrés des sportifs, riches en légumes, crudités et fruits variés et colorés.


Dr Stéphane CASCUA


En savoir plus sur ST YORRE